ALL POSTS, FAIRLY FLUENT, french, re: views of the world

Merci, beau cul!

Avec la fermeture des musées et des galleries de l’art, il est important qu’on continue à voir de l’art. Mais, comment?

Comme anglophone, l’une des premières chose qu’on lutte avec est la prononciation. Et l’un des premiers mots qu’on a appris et qu’on a utilisé à chaque occasion, aussi pose une grave menace pour nous exposer comme des étrangers. Le mot crucial: ‘beaucoup’.

Ce mot est celui qu’on utilise sans doute au début de l’apprentissage de la langue, ce qui fait partie de l’expression fondomentale: ‘merci, beaucoup!’ Et parfois, la prononciation n’est pas parfaite. Mais, vous devriez faire attention! Vu que la prononication ‘boh-coo’ veut dire en fait, ‘beau cul’, ce qui signifie, ‘nice ass’ – la prononciation correcte est très important! Pour la plupart des anglophones, c’est une erreur simple, practiquement impossible d’entendre la différence au début entre ‘beaucoup’ et ‘beau cul’ et ça présente un problème. Bien sûr, ce n’est pas la fin du monde si vous faitez cette erreur de la prononciation avec des amis, probablement ils trouveront ça drôle. Le pire que puisse arriver est que la caissière au marché pense que vous essayez de la draguer… et il faut sans doute changer d’épicerie…

Mais, quel est le rapport entre les postérieurs et l’art?

Les curateurs ont lancé une initiative pendant le confinement avec le but à inciter le public à participer activement à la campagne, qui s’appelle #BestMuseumBum. Lancé sur Twitter, par le Yorkshire Museum (bon vieux Yorkshire!) ici au Royaume-Uni, le challenge donne de la visibilité continue aux galleries et musées. Malgré le fait que les portes restent fermées, le challenge encourage tous (les conservateurs ainsi que les visiteurs) à s’engager avec les institutions culturelles dans un dialogue ludique, en partagant sur les réseaux sociaux, les photos des tableaux ou des sculptures qui présentent des plus beaux culs.

Evidement, le projet a gagné du terrain sur Twitter, grâce à ce mot-clic provocant. De plus, l’initiative en-ligne permet aux gens qui n’ont pas l’habitude de visiter les musées d’engager dans la discussion culturelle. Et alors, il pourrait être le moyen idéal pour changer la perception des musées, et le monde de l’art en général, comme les institutions prétentieuses et inaccessibles.

Et voilá, le moment que vous attendez… voici mes huit préférées des plus beaux popotins de l’Histoire de l’Art…

8. Le derrière original – le Yorkshire Museum, Angleterre

7. Le bas guilleret- Museum of Apoxyomenos, Lošinj, Croatie

6. Le nageur culotté – Amon Carter Museum, Téxas, États-Unis

5. Passer entre les mailles du filet – Musée d’Arts de Nantes, France

4. La fesse d’un grand guerrier- Ota Memorial Museum of Art, Shibuya, Japon

3. Mais, quelle vue! – Archilléon, Corfou, Grèce

2. Des fesses de qualité – The Andy Warhol Museum, Pennsylvanie, États-Unis

1. La pêche allongée – Musée Louvre, Galerie du Temps, Paris

One thought on “Merci, beau cul!

Leave a Reply

Your email address will not be published.